printemps

 

Au secours, le temps passe trop vite!

Les nuits très froides que nous venons de traverser ont brûlé les patates primeurs, 10 tomates, 2 courgettes, quelques fleurs de fèves, les kiwis et les asperges!

On a replanté les tomates et les courgettes et le reste,

on verra!

                                       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_20210409_083745_resized_20210416_080
IMG_20210409_083852_resized_20210416_080
IMG_20210409_083937_resized_20210416_080

Nous sommes obligés de couvrir avec des voiles les cultures sensibles comme ici les tomates dans leur nid douillet

A part ces conditions météo particulières, le travail suit son rythme...

moi je suis dans mes 2000 plants de tomates et cie , les commandes affluent et les premières livraisons se profilent pour début mai. Un ami afghan vient nous aider pour remplir les godets de terreau et repiquer.

L'équipe s'active à repiquer des blettes, butter les patates, attacher les tomates, planter les aubergines et les poivrons, arroser les concombres, mettre des filets aux petits pois, semer des salades et des radis, déblayer une serre d'épinards pour y semer des haricots, préparer les clôtures pour sortir les vaches de la stabulation et les mener aux prés passer l'été, épandre du compost dehors là où on va planter les tomates et les poivrons d'été, ouvrir et refermer les serres, allumer une pompe d'eau au Lot car le puits est à sec sans oublier la ramasse des légumes, les préparations des marchés et la vente....

j'en oublie et  j'en passe, on ne s'ennuie pas! 

PA260107.JPG

L'ami du jardinier, le rouge-gorge, toujours familier, perché sur le manche d'une bêche ou sur une serre